Pourquoi un dripper ?

By

Le Dripper (RDA), fait partie de la famille des atomiseurs reconstructibles (RBA), ce qui signifie que c’est vous qui construisez vos propres résistances, à l’aide de fil résistif et de coton.

La principale différence avec les atomiseurs tient au fait que les drippers ne possèdent pas de réservoir (ou tank), il est donc nécessaire de déposer quelques gouttes de liquide directement sur le coton pour pouvoir vaper.

Quoi qu’il en soit, lorsqu’on cherche à avoir un dripper, il faut savoir si on veut s’orienter sur un dripper saveur ou un dripper vapeur…

Pourquoi utiliser un dripper ?

Au premier abord, le dripper semble être un simple atomiseur reconstructible sans réservoir…

Alors pourquoi autant de vapoteurs expérimentés choisissent de l’utiliser ?

Le dripper est parfaitement adapté à la vape sur des résistances basses, ce qui permet une grosse production de vapeur et des sensations de vape puissante.

De plus, il est capable d’offrir un rendu des saveurs incomparable avec les autres atomiseurs.

Les drippers orientés saveur sont donc très appréciés afin de redécouvrir certains liquides qui auraient perdu leur goût dans des atomiseurs plus classiques.

Il est également intéressant d’utiliser un dripper pour goûter des e-liquides, il suffit de déposer quelques gouttes de liquide sur le coton pour pouvoir vaper, une fois le coton sec, on peut changer de saveur.

Après le changement de liquide, il restera le goût du précédent arôme pendant quelques bouffées…  puis le nouveau liquide prendra le dessus (attention toutefois aux e-liquides mentholés).

Un avantage indéniable du dripper est sa compacité.

Pour ceux qui cherchent à réduire l’encombrement de leur « setup » (ensemble batterie et atomiseur), un dripper sera toujours plus compact qu’un atomiseur avec réservoir.

 

Bien choisir son dripper

Pour se lancer dans le choix d’un dripper, il est nécessaire de déterminer l’utilisation que l’on souhaite en faire et bien connaître les caractéristiques des modèles proposés sur le marché.

Quel est votre profil de vape ?

Il existe deux types de dripper :

  • les drippers orientés vapeur
  • et les drippers orientés saveur.

Sachez enfin qu’il n’existe pas de « meilleur dripper », il existe des drippers plus ou moins adaptés à votre vape : vous tirerez probablement plus de plaisir avec un dripper à 25 euros que vous maitrisez sur le bout des doigts correspondant parfaitement à votre vape que sur un dripper à 150 euros ne correspondant pas à votre type de vape et qui sera pour vous un enfer à monter.

Ce n’est pas à vous d’adapter votre vape à votre atomiseur, c’est à votre atomiseur de se montrer capable de vous offrir le rendu que vous recherchez.

Les drippers orientés vapeur seront pourvus d’un plateau de montage imposant permettant de créer des résistances avec des valeurs basses. Ils seront en général équipés d’arrivées d’air importantes pour une vape aérienne.

Les drippers orientés saveur auront une constitution réduite du plateau de montage, des flux d’air et de la cuve pour éviter la perte des saveurs.

Quelles sont vos préférences d’autonomie ?

Le principal point négatif du dripper, c’est l’absence de réservoir, mais il existe des alternatives pour ceux qui souhaitent avoir plus d’autonomie.

Certains ont une petite cuve permettant de stocker un peu de jus pour vapoter tranquillement un moment.

D’autres sont présentés sur des boxs dites « BF » (Bottom Feeder), comportant une petite bouteille plastique sur laquelle il suffit d’appuyer pour faire monter le e-liquide sur la résistance.

Positionnement coil et réglages de l’airflow

Comprendre comment circule l’air dans un dripper est l’une des clés pour réussir votre montage et c’est à vous de bien placer le coton sur le plateau pour lui faciliter le trajet jusqu’au drip tip pour le saturer d’arômes.

On distingue 3 principaux types d’airflow :

  • la prise d’air latérale, face aux coils, au niveau de la chambre : c’est le type d’airflow le plus classique.
  • la prise d’air par la base de l’atomiseur qui arrive sous les coils et se dirige directement dans le drip tip.
  • la prise d’air par le top cap

Quoi qu’il en soit, faites attention à ces petits détails pour lesquels vous trouverez des vidéos explicatives sur le net.

Quand changer ou nettoyer ses coils ?

Un dripper, c’est assez facile à entretenir, et à l’usage, on se rend vite compte qu’une fois dompté, c’est dur de trouver plus pratique. Mais pour pouvoir bénéficier d’une vape qui ne dénature pas vos juice, ce sont vos coils qu’il faudra régulièrement entretenir.

Le Kanthal dispose de caractéristiques qui lui confèrent une excellente résistance à l’oxydation.

Cependant, il y a forcément un moment plus ou moins proche (en fonction du taux de glycérine végétale de votre liquide (plus un liquide accusera un fort taux de glycérine végétale, plus vos coils seront sujets à un encrassement rapide) et de la valeur de résistance sur laquelle vous vapez), où votre dripper va commencer à sentir bizarre…

Vérifiez donc l’état de vos coils régulièrement et quand vous voyez un dépôt noir se former à leur surface, c’est qu’il est probablement temps de les nettoyer ou de les changer.

Attention 

L’utilisation d’un dripper (RDA) nécessite des batteries à chimie stable et à forte décharge,
adaptées aux montages à basse résistances (en dessous de 1 ohm)
et très basse résistances (en dessous de 0.5 ohm).
Pour la pratique du subohm et de l’ultra subohm (ULR), un mod adapté est nécessaire,
la moindre imperfection, le moindre petit court circuit provoquera des désagréments
(arcs électriques, switch qui chauffe…). 
Fuyez les accus dont la dénomination se termine en « fire »
et n’achetez pas vos accus sur eBay
(où trainent beaucoup de dangereuses contrefaçons). 
Après un montage, testez toujours vos résistances avec un ohmmètre AVANT d’utiliser votre dripper.

Conclusion

Pour ceux qui souhaitent profiter d’une qualité inégalée dans le rendu des saveurs, et de la possibilité de changer régulièrement de liquide, pour le plaisir ou pour goûter de nouvelles saveurs, le dripper est le bon choix.

La vape sur dripper est différente car elle demande plus de minutie et de patience, on profite d’autant plus des avantages qu’elle offre.

Assurez-vous d’avoir suffisamment de connaissances avant de vous lancer dans ce type de montages.

Si vous souhaitez un peu plus d’informations, un article très complet ci-dessous :

Le dripper de A à Z : les bases, la sécurité, les montages et les optimisations