Mais qui sont-ils donc ?

Vivre son sevrage tabagique sereinement grâce à la vape

Mais qui sont-ils donc ?

« Ils font peur avec leurs nuages … »

« T’as vu leur tête ? »

« Tous raséS ou barbus, tous tatoués, y compris les nanas, j’ai pas confiance … »

« Ce sont des bikers … »

« Ils sont fous, ils s’empoisonnent … »

« Ils se croient tout permis … »

Mais qui sont les vapoteurs ?

Simplement des hommes et des femmes qui ont compris que le tabac était dangereux pour leur vie, qui ont plusieurs fois tenté d’arrêter de fumer, en vain, et qui ont trouvé dans la vape, une bouée de sauvetage increvable, même avec un couteau ou des dents de requin.

La vape les a sortis du tabac, les maintient éloignés d’une éventuelle rechute, et ils ne sont pas prêts de la lâcher…

Alors certes, l’image qui transparaît au travers de leurs publications sur les réseaux sociaux peuvent paraître sectaires, alors il faut que je trouve pourquoi…

Après plusieurs petites analyses, et à force de suivre les groupes de vape, je distingue en fait plusieurs profils (avis tout à fait personnel).

  • Le vapoteur « content« , qui n’a de cesse de dire qu’il vape, et passe ses journées à photographié son matériel !
  • Le vapoteur « sympa« , qui est prêt à tout partager pour rassembler des fumeurs à sa cause !
  • Le vapoteur « fier« , surtout de son dernier achat qui coûte une blinde !
  • Le vapoteur « qui se la pète« , et en devient insupportable de supériorité !
  • Le vapoteur « con« , qui ne fait pas long feu sur les groupes, et la ramène dès qu’il y a conflit !
  • Le vapoteur « charognard » qui n’hésite pas à signaler ses amis pour avoir une chance de plus de gagner un concours !
  • Le vapoteur « qui croit tout savoir » et distribue frénétiquement des anneries dans le but de se faire mousser,
  • Le vapoteur « lambda » (non péjoratif) qui lui… se tait, et continue de vaper en toute sérénité !
  • La vapoteuse ! Non, une femme ? Oui, et même des très branchées ! Ne croyez-pas que la passion de cette invention n’atteint que les hommes. Beaucoup de femmes s’y adonnent, mais elles sont moins nombreuses à devenir ce que l’égo de l’homme qualifie de « pros »…

Pourquoi se ressemblent-ils tous ?

En fait leur ressemblance n’est pas liée à la vape mais à la mode du moment, alors ne jugez pas trop vite.

Si vous regardez autour de vous dans la rue, vous verrez les mêmes, sans set-up à la main, mais vous n’y faites pas attention.

La vape serait apparu dans les années 60/70, ils seraient tous partis vaper dans les îles, et le « Peace and Love » de l’époque serait devenu le « Peace and Vape » … Cette comparaison au mouvement hyppie n’est pas anodine. Les valeurs de base sont identiques.

C’est au travers de leurs découvertes vapesques que les embrumés vont pouvoir s’évader, et s’exprimer. C’est un élément capital du mouvement qui va mener à une révolution dans l’histoire du tabac, qui continue lui, à tuer des millions de personnes chaque année dans le monde.

En voulant se détacher de cette drogue, et en y étant parvenus grâce à la vape, ils veulent faire prospérer cette fabuleuse découverte (idéologie pour certains), avec des messages anti-tabac et pro-vape que l’on retrouve dans tous leurs propos.

La diversité des styles, les volontés d’innover, et le refus de se retrouver classifiés dans une catégorie à part, fait qu’ils sont obligés de vociférer pour se faire entendre, car bien que nombreux, ils représentent une minorité.

Alors surtout n’en ayez pas peur de ces vapoteurs !

Ecoutez-les vous raconter avec quelle facilité ils sont passés du monde des fumeurs au monde des vapoteurs, et soyez convaincus que leur pugnacité va perdurer dans le temps.

Ils n’ont absolument pas envie de faire machine arrière, tellement ils ont retrouvé goût à la vie !

Preuves en image  music

 

 

%d blogueurs aiment cette page :