Lignes directrices pratiques sur les cigarettes électroniques pour les praticiens et les autres professionnels de la santé

A l’heure de l’e-cigarette, un groupe de 11 médecins experts a élaboré, par consensus progressif, des recommandations sur la prise en charge du tabagisme .

Le manque de données scientifiques sur cette dernière a conduit les experts à énoncer des recommandations principalement basées sur la pratique clinique en attendant les validations scientifiques.

Les traitements validés d’arrêt du tabac gardent toute leur place dans le traitement des dégâts du tabagisme.

L’e-cigarette, expérimentée par la majorité des fumeurs est un produit de consommation courante.

Les auteurs de ce guide pratique (fichier image) :

Le professionnel de santé doit savoir répondre à différents patients :

1/ un fumeur qui pose des questions sur l’e-cigarette doit être informé sur celle-ci qui, malgré des inconnues, présente un risque très réduit en comparaison du tabac.
2/ un usager mixte est à haut risque de retourner vers les tabac ; il faut optimiser les autres apports de nitocine avec les substituts nicotiniques et/ou en modulant la prise de nicotine par l’e-cigarette.
3/ un fumeur qui souhaite utiliser l’e-cigarette pour l’arrêt de son tabagisme avec ou sans médicament sera accompagné et non découragé.
4/ un vapoteur qui en a assez de vapoter sera également accompagné pour un éventuel arrêt.

Des recommandation particulières sont également fournies aux adolescents, aux femmes enceintes, en période périopératoire, aux malades respiratoires, cardiaques, schizophrènes.

©2017 SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tout droits réservés.

Lien pour acheter le PDF complet

Document à télécharger ci-dessous (version presse française page 6 du document)

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils