J’ai arrêté de fumer, je tousse et j’ai mal à la gorge, pourquoi ?

Vivre son sevrage tabagique sereinement grâce à la vape

J’ai arrêté de fumer, je tousse et j’ai mal à la gorge, pourquoi ?

Vous avez arrêté de fumer, vous toussez, vous expectorez, et vous êtes malade alors qu’avant vous étiez en pleine forme… pourquoi ?

Rassurez-vous, ces signes transitoires ne sont pas anormaux.

Au contraire ils sont fréquents et montrent que votre corps réagit positivement et se désintoxique.

Les produits nocifs contenus dans la fumée de tabac ont perturbé pendant longtemps le fonctionnement de votre organisme.

Ils ont notamment modifié la structure intérieure de votre appareil respiratoire et paralysé votre système immunitaire.

Lorsque vous arrêtez de fumer, progressivement votre organisme va retrouver son fonctionnement « normal ».

Cela peut entraîner pendant quelques jours ou quelques semaines des irritations de la gorge, des sinusites, des angines, des rhumes etc.

La toux prouve que les cils vibratiles qui tapissent votre gorge et les cellules qui tapissent vos bronches se remettent à faire leur travail et évacuent les déchets (ce qu’elles ne pouvaient plus faire lorsque vous fumiez).

Au total, si ces symptômes sont désagréables et inattendus pour vous, ils sont surtout des signes encourageants montrant que votre corps se libère progressivement des produits toxiques liés à la fumée.

(Source : https://www.tabac-info-service.fr/Je-tiens-bon/Difficultes-et-solutions/Je-tousse-j-ai-mal-a-la-gorge)

Souvent, le vapoteur a tendance à croire que cette toux provient de la vape, alors qu’elle provient simplement du sevrage tabagique et n’a absolument rien d’alarmant, bien au contraire.

Le sevrage tabagique déclenche la toux

Les cils bronchiques ont un rôle excrétoire, c’est-à-dire qu’ils favorisent l’élimination des impuretés accumulées dans les bronches, via le mucus.

La toux à l’arrêt du tabac permet d’expectorer le mucus produit en plus grande quantité. Il s’agit d’une toux grasse. C’est un symptôme normal qui peut durer jusqu’à quatre semaines, voire plus chez certains fumeurs de longue durée.

Après cette période, et à condition que l’arrêt du tabac soit total, l’hypersécrétion bronchique disparaît. La toux s’apaise et l’ex-fumeur respire mieux.

Les cils bronchiques retrouvent une activité normale, car ils ne sont plus confrontés aux substances toxiques du tabac.

Si de nombreuses personnes qui commencent à se désaccoutumer de la cigarette se plaignent de toux à l’arrêt du tabac alors qu’elles ne toussaient pas auparavant, elles doivent malgré tout persister dans leur sevrage tabagique.

Lutter contre la fatigue et la toux à l’arrêt du tabac

Arrêter de fumer est fondamental pour vivre longtemps et en bonne santé.

Pour atténuer chaque symptôme à l’arrêt du tabac, il est vivement recommandé de pratiquer une activité physique quotidienne et d’adopter une alimentation ciblée.

Le but est d’aider l’organisme à éliminer toutes les toxines accumulées durant de longues années de tabagisme pour retrouver un corps sain.

Pour celles ou ceux qui n’ont pas d’idées de menus, une aide précieuse ICI.

 

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :