Comment formuler mes questions aux vapoteurs plus expérimentés ?


Nicolas Boileau disait : « Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement »

Pourquoi je fais cet article ?

Le texte de Nicolas Boileau que vous trouverez en bas de cette page, reflète simplement la complexité à se faire comprendre lorsqu’on ne connait pas un sujet, et qu’on a du mal à structurer une question pour obtenir une réponse claire de la part des intervenants auxquels on s’adresse.La vape est un domaine très vaste, à la fois simple, complexe et technique, qui comprend de surcroît une foultitude de matériels en tout genre. En décrypter les nuances lorsqu’on débute s’avère être un véritable casse tête. 🙄

Les vapoteurs expérimentés qui souhaitent aider les débutants sont souvent confrontés au même constat : « mais que veut-il dire par là ? ».S’enchainent alors une tonne de questions techniques de leurs parts, auxquelles le vapoteur débutant ne comprend rien, mais pour lesquelles les réponses sont nécessaires. 😯

Alors comment faire ?

Tout d’abord éviter de paniquer, de culpabiliser et de croire qu’on est seul à avoir ce problème.

Tous les vapoteurs sont passés par là.

QUESTION SUR LE MATERIEL

Que ce soit sur les réseaux sociaux ou sur un forum (pour cibler le bon intervenant susceptible de vous répondre au mieux) il faut spécifier de manière claire, le sujet principal de votre question dans le titre de votre publication.

  • Question sur le sevrage et la nicotine
  • Question sur la santé
  • Question générales sur la vape
  • Question sur la législation
  • Question sur un matériel
    • l’atomiseur (préciser le modèle, ou à défaut, faites une photo)
    • la résistance (préciser le modèle, ou à défaut, faites une photo, la référence est inscrite dessus et visible avec une loupe)
    • la box, le tube, le pod (préciser alors le modèle, ou à défaut, faites une photo)
    • la compatibilité entre un atomiseur et une box (préciser le modèle des 2, ou faites une photo)
  • ou autre, etc…

Pourquoi ?

Parce que votre intervenant a besoin de ces éléments pour vous répondre ; si vous ne le faites pas, vous perdrez du temps à obtenir votre réponse car ce dernier sera obligé de vous la poser. (il est à noter que les commentaires FB étant imbriqués, d’autres intervenants ne liront pas forcément la réponse que vous avez donnée au 1er intervenant, au 2ème ou au 3ème).

Il est donc plus simple de préciser tous ces détails (ou photos) directement dans le sujet.

QUESTION SUR LE SEVRAGE ET LA SANTE

Il est important de rappeler qu’aucun membre de Ludivape ne peut se prévaloir de quelque formation médicale ou scientifique que ce soit. En cas de doute, il est important que vous puissiez vous entretenir avec votre médecin, comme si vous utilisiez un autre substitut nicotinique.

Néanmoins, tous les vapoteurs comprendront que vous ayez besoin d’être rassurés en cas de sensations bizarres que l’on impute à la vape, alors qu’elle proviennent souvent du sevrage tabagique.

Pour qu’ils soient objectifs dans leurs réponses, pensez à préciser dans votre question :

  • Depuis quand vous fumez (10, 12 18 ans de tabagisme par exemple),
  • Quel âge aviez-vous lors de votre première cigarette,
  • Combien de cigarettes vous fumiez par jour,
  • Si vous débutez vraiment le vapotage, ou si vous avez déjà fait une tentative infructueuse,
  • Si vous prenez d’autres substituts nicotiniques en parallèle (aucun problème là-dessus),
  • Le taux de nicotine que vous vapotez, et aussi le taux de Propylène Glycol (PG) et Glycérine,Végétale (VG) que comprend votre e-liquide,
  • Eventuellement le nom de votre e-liquide,
  • etc…

Pourquoi ?

Le sevrage tabagique est complexe, et contrairement à ce qu’on pourrait penser, ou à ce que vous avez entendu, il est beaucoup plus difficile de quitter le tabac que l’héroïne.

Il faut s’y préparer.

Si vous êtes tombés sur des vendeurs non professionnels, ils vous auront peut-être vendu du matériel absolument incompatible pour un primo-vapoteur, ce qui risque de vous décevoir, de vous décourager, alors qu’il faut toujours positiver pour qu’un sevrage se déroule le mieux possible.

Avec ce matériel dernière génération, il vous aura peut-être vendu un e-liquide contenant très peu de nicotine, et avec lequel vous aurez beaucoup de mal à arrêter le tabac. La nicotine est la clé d’un sevrage réussi. 😉

Vous habitez peut-être aussi en zone rurale, et vous n’avez pas de boutique près de chez vous. Vous avez donc commandé sur internet, sur les conseils d’un ami vapoteur, ou suite à vos lectures sur les fora. Dans ce cas, il est souvent regrettable de constater que le matériel que vous avez acheté ne vous correspond pas, votre intervenant vous conseillera donc d’en changer.

QUESTION SUR LA LEGISLATION DE LA VAPE EN FRANCE OU A L’ETRANGER

Cela n’intéresse généralement pas les vapoteurs débutants, mais c’est pourtant important si vous voyagez, d’autant plus que ça diffère énormément selon les pays.

Pour cela, pensez à :

  • précisez par quel moyen de transport vous partez (ce n’est pas les mêmes règles),
  • précisez aussi dans quel pays vous vous rendez,
  • mentionnez le matériel que vous souhaitez emporter, et dans quoi vous le transporter (boîtes, valises, sacs …)
  • etc..

Bien sûr il y a tout un tas d’autres questions qui vous traverseront l’esprit, et auxquelles je n’ai pas pensé.

Essayez aussi de vous relire pour voir si vous comprenez ce que vous avez écrit. Non pas que vous parliez chinois, mais certaines formulations sont mal corrigées par le correcteur orthographique que vous utilisez, et parfois, les questions ne veulent rien dire.

Dans tous les cas, si vous ne connaissez pas le nom du matériel auquel vous faites référence, prenez une photo. 📷


Un petit rappel litterraire des écrits de Nicolas Boileau.

Il est certains esprits dont les sombres pensées
Sont d’un nuage épais toujours embarrassées ;
Le jour de la raison ne le saurait percer.
Avant donc que d’écrire apprenez à penser.
Selon que notre idée est plus ou moins obscure,
L’expression la suit, ou moins nette, ou plus pure.
Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement,
Et les mots pour le dire arrivent aisément.

Surtout, qu’en vos écrits la langue révérée
Dans vos plus grands excès vous soit toujours sacrée.
En vain vous me frappez d’un son mélodieux,
Si le terme est impropre, ou le tour vicieux ;
Mon esprit n’admet pour un pompeux barbarisme,
Ni d’un vers ampoulé l’orgueilleux solécisme.
Sans la langue, en un mot, l’auteur le plus divin
Est toujours, quoi qu’il fasse, un méchant écrivain.

Travaillez à loisir, quelque ordre qui vous presse,
Et ne vous piquez point d’une folle vitesse ;
Un style si rapide, et qui court en rimant,
Marque moins trop d’esprit, que peu de jugement.
J’aime mieux un ruisseau qui sur la molle arène
Dans un pré plein de fleurs lentement se promène,
Qu’un torrent débordé qui, d’un cours orageux,
Roule, plein de gravier, sur un terrain fangeux.
Hâtez-vous lentement ; et, sans perdre courage,
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage :
Polissez-le sans cesse et le repolissez ;
Ajoutez quelquefois, et souvent effacez.

C’est peu qu’en un ouvrage où les fautes fourmillent,
Des traits d’esprit semés de temps en temps pétillent.
Il faut que chaque chose y soit mise en son lieu ;
Que le début, la fin répondent au milieu ;
Que d’un art délicat les pièces assorties
N’y forment qu’un seul tout de diverses parties ;
Que jamais du sujet le discours s’écartant
N’aille chercher trop loin quelque mot éclatant.

Craignez-vous pour vos vers la censure publique ?
Soyez-vous à vous-même un sévère critique.
L’ignorance toujours est prête à s’admirer.
Faites-vous des amis prompts à vous censurer ;
Qu’ils soient de vos écrits les confidents sincères,
Et de tous vos défauts les zélés adversaires.
Dépouillez devant eux l’arrogance d’auteur ;
Mais sachez de l’ami discerner le flatteur :
Tel vous semble applaudir, qui vous raille et vous joue.
Aimez qu’on vous conseille et non pas qu’on vous loue.

Un flatteur aussitôt cherche à se récrier :
Chaque vers qu’il entend le fait extasier.
Tout est charmant, divin : aucun mot ne le blesse ;
Il trépigne de joie, il pleure de tendresse ;
Il vous comble partout d’éloges fastueux :
La vérité n’a point cet air impétueux.

Un sage ami, toujours rigoureux, inflexible,
Sur vos fautes jamais ne vous laisse paisible :
Il ne pardonne point les endroits négligés,
Il renvoie en leur lieu les vers mal arrangés,
Il réprime des mots l’ambitieuse emphase ;
Ici le sens le choque, et plus loin c’est la phrase.
Votre construction semble un peu s’obscurcir ;
Ce terme est équivoque, il le faut éclaircir.
C’est ainsi que vous parle un ami véritable.

Dites-nous si vous avez aimé ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s