C’est quoi une résistance ?

Vivre son sevrage tabagique sereinement grâce à la vape

C’est quoi une résistance ?

A chaque vapoteur correspond une vape bien précise, mais comment s’y retrouver et choisir la bonne résistance pour l’obtenir ?

Mais c’est quoi au juste une résistance, et ça sert à quoi ?

En fonction de la valeur de la résistance et de la technologie utilisées, le volume de la vapeur, la température (froide, tiède ou chaude), le Hit (sensation de passage de la vapeur dans la gorge) et la restitution des arômes seront différents.

En fonction de vos préférences, il est possible d’utiliser des résistances qui vaporisent l’e-liquide à des températures différentes (ce qui est différent de la vape en température).

C’est la valeur qui détermine la température de sortie de la vapeur.

  • Vapeur froide : Résistances entre 2,2 et 2,5 Ohms

  • Vapeur tiède : Résistances entre 1,8 et 2,2 Ohms

  • Vapeur chaude : Résistances entre 1,2 et 1,8 Ohms

Quelle valeur de résistance sera la mieux pour vous ?

C’est toujours une question délicate et il n’y a pas de réponse exacte et absolue à cette question.

Il faut tout d’abord définir si vous êtes sur une vape directe (DL) ou Indirecte (MTL), et connaiître certains détails sur les atomiseurs.

Le rapport entre la résistance et le débit d’air

Déjà, il faut arriver à comprendre la différence entre inhalation directe et indirecte.

Il est pratiquement obligatoire de vaper en inhalation directe sur les atomiseurs proposant des résistances de faibles valeurs ( < 1 Ω ), dans la mesure où elles chaufferont beaucoup.

Si le volume d’air apporté lors de l’aspiration est trop faible (par exemple en cas d’inhalation indirecte), alors la résistance aura un goût de « brûlé » car elle chauffera très fort et n’aura pas assez d’air pour refroidir.  De plus… la vapeur en sortie sera très faible. C’est pour cela que les atomiseurs proposant des résistances basses ont toujours un débit d’air important et très ouvert, spécialement étudié pour l’inhalation directe dans les poumons.

A l’inverse, dans les atomiseurs proposant des résistances de haute valeur ( > 1 Ω ) on restera inévitablement sur une vape indirecte, car elles chaufferont peu et il ne faut leur pas un volume d’air trop important pour fonctionner correctement.

Le choix de la valeur de la résistance dépendra donc du type de vape.

Il est de fait que le ressenti de chacun est différent selon les personnes, et les attentes des uns ne seront pas celles des autres.

Pas évident de s’y retrouver quand on débute…

Voici quelques conseils pour faciliter votre apprentissage.

  • Acheter en magasin et demander des conseils aux vendeurs lors d’un premier achat est une chose primordiale, n’hésitez pas à poser un maximum de questions, et faites machine arrière si du matériel vous est proposé directement.
  • Définir le type de Vape entre Directe et Indirecte est un point désormais très important pour choisir son matériel. Les vendeurs en boutique vous aideront à opter pour l’un ou l’autre, en fonction de votre passé tabagique, et de votre ressenti aux tests des équipements à disposition. Parfois, il faut plusieurs semaines pour trouver son matériel. Pensez à prévoir un budget pour cela, même si par la suite la vape est plus économique que les cigarettes de tabac.
  • Optez pour une marque qui propose un large choix de résistances et de clearomiseurs compatibles.
  • Il y a toujours des résistances fournies dans les kits achetés, et leur valeur est indiquée dessus, de même que la plage dans laquelle vous pouvez vaper avec (par exemple avec une résistance de 1.5 ohm, vous pourrez vapoter entre 7 watts et 12 watts).
  • Si vous avez une batterie avec un écran, sachez que ce dernier affiche la valeur de la résistance montée sur votre atomiseur une fois qu’il est vissé dessus. Elle est exprimée en ohms (petit rond avec les pattes).
Pensez à noter cette valeur de manière à vous approvisionner correctement en consommables, soit dans votre boutique préférée, soit sur internet.
Les résistances doivent être changées régulièrement pour favoriser le niveau de vapeur, mais aussi et surtout les arômes.
Il est a préciser qu’à chaque atomiseur correspond un modèle de résistance, et qu’elles ne sont parfois pas compatibles entre elles. Pensez donc à vérifier le nom du modèle avant d’acheter.
Quoi qu’il en soit, l’essentiel est de surtout respecter des temps de pause de 10 secondes entre chaque inhalation. Ceci permet à la résistance de refroidir et de ne pas surchauffer.
La surchauffe est une cause fréquente d’usure prématurée.

 

%d blogueurs aiment cette page :