Comment faire si j’ai été déçu(e) de ma première expérience avec la vape ?

Lorsqu’un fumeur souhaite passer à la cigarette électronique, c’est dans 99% des cas, parce qu’il veut se sevrer du tabac.Seulement voilà, toutes les boutiques ne sont pas de bon conseil, et il n’est pas rare de constater que certains fumeurs sont déçus de la vape.

J’aurais qu’un seul conseil à donner : refaire une tentative 🙂  en demandant conseil autour de vous ou sur les réseaux sociaux, pour savoir quelle est le meilleur revendeur proche de chez vous (google est aussi votre ami 😆 ).

Le groupe facebook de Ludivape est là pour vous aider et vous renseigner, mais aussi les groupes facebook Je Ne Fume Plus et Vape Info Service.

La vape fonctionne et elle est considérée actuellement comme le dispositif le plus efficace en matière de sevrage tabagique.

Il n’y a aucune raison pour que cela ne marche pas sur vous.

Pourquoi certains sont déçus ?

Déjà parce que la vape ne fait pas des miracles, il faut un minimum de volonté.

Ensuite, beaucoup ont été mal conseillés par des vendeurs peu scrupuleux, qui veulent simplement vendre au lieu de prendre votre arrêt du tabac avec intérêt (heureusement de plus en plus rare).

Avec la vape, il faut parvenir à leurrer le cerveau du fumeur, et pour cela trouver un matériel permettant de délivrer un taux de nicotine correspondant à son passé tabagique, et tous les matériels ne le permettent pas.

Malheureusement, force est de constater que les idées fausses sur la nicotine sont très répandues chez les fumeurs, et que sa diabolisation manifeste divulguée dans les médias fait peur.

Combien de fumeurs entrent dans une boutique, et se voyant conseillés d’utiliser un fort dosage de nicotine par un vendeur compétent, s’exclament « ah non, surtout pas de nicotine » ???

Hélas… trop souvent !

C’est grâce à l’apport de nicotine qu’un sevrage fonctionne, comme les substituts dans toute addiction.

Les cigarettes électroniques de 2ème et 3ème génération délivrent plus de nicotine que celles de 1ère génération, et pourtant c’est avec elles que j’ai commencé.

Malheureusement, cette nicotine si nécessaire au fumeur n’est pas délivrée aussi vite dans une e-cig qu’avec une cigarette traditionnelle.

Il faut plus vapoter que fumer pour obtenir le même taux de nicotine dans le sang, nécessaire à un sevrage équilibré : une cigarette classique équivaut à un shoot de nicotine d’une durée de 10 secondes, contre 10 minutes pour une e-cigarette.

Avec le matériel d’aujourd’hui plus axé vapeur (résistances en dessous de 1 ohm), il est difficile de vapoter à de forts dosage de nicotine, et le hit est souvent trop puissant et désagréable (ressenti en gorge).

Une arrivée de vapeur trop fortement dosée en nicotine dans l’arrière-gorge irrite cette dernière et fait tousser. Cela peut constituer un élément bloquant pour les primo-vapoteurs (ceux qui commencent à vaper) .

Lorsqu’on fume des cigarettes traditionnelles, on ne ressent pas cette agression, car la fumée de cigarette classique contient du menthol ou d’autres additifs (anesthésiants) qui atténuent le goût âcre de la fumée et facilitent l’inhalation.

Les vapoteurs débutants sont souvent tentés de diminuer la concentration de nicotine dans les e-liquides pour avoir la gorge moins irritée, mais du coup, ils n’ont pas la dose de nicotine qu’il leur faudrait dans le sang pour ne pas ressentir l’envie de fumer.

Les sels de nicotine permettent d’améliorer la délivrance de nicotine en réduisant le hit. Une nicotine avec un PH plus bas (plus acide) est en effet moins irritante et facilite un passage en gorge plus doux.

Petit rappel sur la nicotine classique

La nicotine « classique » qu’on retrouve dans la majorité des e-liquides est une nicotine purifiée, qui a subit deux traitements : l’une pour faciliter son extraction, l’autre pour la purification.

C’est pour cela qu’on appelle cette nicotine « de qualité pharmaceutique » : Avec le moins d’éléments étrangers possible, elle est plus facilement assimilable par l’organisme.

Mais en purifiant la nicotine, on perd également de son efficacité.

Et c’est là tout le problème :
La nicotine dans les e-liquides est moins efficace que la nicotine contenue dans la combustion de la cigarette, c’est pour cela que le taux nécessaire pour un bon sevrage en douceur est très important.

Et si je ne supporte pas les taux élevés de nicotine ?

Vous avez du entendre parler des sels de nicotine.

Les e-liquides aux sels de nicotine sont tout à fait « normaux ».Lorsqu’on vape des e-liquides avec des sels de nicotine, la composition et le ressenti changent, mais le reste est strictement identique.

Ils sont toujours dilués dans une base dePG/VG, aromatisée ou non et pour tous les goûts.

Puis-je les essayer ?

Les sels de nicotine s’adressent :

  • Aux gros fumeurs désireux de s’arrêter qui pourront vaper directement du 18 ou 20 mg/ml et obtenir un effet rapide
  • A ceux qui ne veulent pas avoir à tirer en permanence sur leur e-cigarette (syndrome de la tétine) pour obtenir leur dose
  • A ceux qui ont baissé leur taux de nicotine uniquement parce que cela leur piquait la gorge, mais qui ont des sensations de manque
  • A ceux qui veulent obtenir rapidement une grande quantité de nicotine sur un matériel peu puissant (10 à 15 Watts)

Les sels de nicotine sont déconseilles pour : ?

  • ceux qui vapent à 3 ou 6 mg/ml. A ces dosages on ne ressent pas d’effet en gorge, du coup les sels de nicotine perdent tout intérêt.
  • ceux qui vapent en SubOhm à des puissances supérieures à 15 Watts (en général, les mêmes… qui sont en manque sans le savoir selon les conseils qu’ils ont reçus)
  • ceux qui veulent avant tout faire des gros nuages de vapeur, sans se soucier de l’efficacité de leur sevrage

Quelle est la différence ?

Un e-liquide aux sels de nicotine n’a pas un effet fondamentalement différent d’un e-liquide classique.

Il y a cependant une différence notable sur le ressenti que l’on peut en avoir pendant la vape.

Les e-liquides aux sels de nicotines sont dosés entre 10 et 20mg/ml.

Avec les sels de nicotine, le dosage reste fort mais le « Hit » en gorge se fait beaucoup plus léger, bien moins irritant et donc plus agréable à vapoter pour les personnes sensibles.

Sont-ils aussi efficaces que la nicotine normale ?

Bien que le « Hit » soit doux, les sels de nicotine ont la propriété d’avoir un effet quasi instantané sur la sensation de manque.

À chaque bouffée, l’effet de la nicotine sur le cerveau ne prendra que quelques secondes à se faire ressentir, au lieu de plusieurs minutes pour les e-liquides classiques.

Faut-il un matériel adapté ou puis-je vapoter les sels de nicotine sur tous les matériels ?

A e-liquide particulier, il faut bien sûr un matériel particulier.

Les matériels puissants et autres usines à nuages sont à proscrire dans le cadre de l’usage de e-liquides aux sels de nicotine.

Si vous vapiez un tel e-liquide à 60W, la dose reçue par le cerveau sera trop importante, et vous risqueriez de vous sentir mal.

L’objectif des e-liquides aux sels de nicotine est de faire en sorte que « 1 bouffée de vapoteuse = 1 bouffée de cigarette ». Par conséquent, une e-cig puissante n’aura aucun intérêt et sera même contre-productive.

Ce qu’il faut pour tirer le meilleur des sels de nicotine, c’est un matériel simple qui ne délivre que peu de vapeur à chaque bouffée.

C’est là que les cigarettes électroniques « types pod mods » sont efficaces, car elles sont calibrées pour ce style de vape économique de par leur faible puissance et leurs résistances hautes (au dessus de 1ohm).

Rassurez-vous, les pods mods ne sont pas la seule alternative.

Concrètement, tous les matériels destinés à une puissance basse (résistance supérieure à 1 ohm) et à une inhalation indirecte seront adaptés à la découverte des sels de nicotine.

Vous pourrez alors vous tourner vers des kits débutants, ainsi que de clearomiseurs et atomiseurs reconstructibles destinés à une vape dite « MTL » (pour « Mouth to Lung » ou « Inhalation Indirecte »).

En conclusion, faites l’essai si vous supportez mal les forts dosages de nicotine. Pour certains, c’est ce qui les aura fait renoncer à la vape, et en conclure qu’elle ne marche pas.

Si vous aimez faire de gros nuages, mais que le taux de nicotine nécessaire à votre cerveau pour ne pas avoir envie de fumer doit être élevé, gardez votre matériel actuel pour une vape plaisir, et procurez vous un kit pour une vape MTL (inhalation indirecte).

Cette distinction est de nos jours très connue dans les boutiques spécialisées sérieuses ou sur les sites internet de renom, et est bien souvent précisée sur les clearomiseurs ou atomiseurs.

Le dosage des sels de nicotine est-il le même que pour les e-liquides classiques ?

Les e-liquides avec du sel de nicotine sont disponible en 10ml sur deux dosages différents 10mg ou 20mg, et avec différents pourcentages de PG/VG.

• Pour les vapoteurs à moins de 10 cigarettes / jour nous vous conseillons le 10 mg
• Pour les vapoteurs à plus de 10 cigarettes / jour nous vous conseillons plus le 20 mg.

Ajoutez un ou plusieurs booster(s) de nicotine dans votre base ou e-liquide en 0mg et obtenez une base ou un e-liquide nicotiné.

Pour calculer vos dosages, c’est par ici :

Un petit plus : Pour un bon sevrage

Et si vous souhaitez des informations complémentaires, vous pouvez toujours laisser un commentaire ci-dessous (tout en bas).

Dites-nous si vous avez aimé ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :