C’est quoi le « steeping » ?


Dans les premières années de la cigarette électronique, on employait que très peu ce terme, car la quasi-totalité des e-liquides étaient des mono-arômes.

Aujourd’hui, les vapoteurs s’attachent plus facilement à des recettes d’e-liquides complexes utilisant plusieurs arômes. Cependant, si vous achetez votre e-liquide « tout prêt », zappez l’étape du steeping, le fabricant s’en est chargé pour vous avant la commercialisation (sauf si cela vous est précisé sur la fiche produit).

Steeping, stepping, steep, step… sont des mots que vous trouverez souvent sur les blogs/sites de vape. En fait, le verbe anglais « to steep » signifiant « tremper » en français, la traduction idéale pour le DIY serait « laisser tremper » et donc laisser macérer.

C’est comme ça que les arômes s’épanouissent, une fois additionnés à la base de PG/VG.

On compare souvent le « steeping » à la maturation du vin, car c’est le même principe, il faut du temps aux arômes pour qu’ils se mélangent et se développent.

Pour un DIY équilibré, mieux vaut respecter 2 principes : la durée du steep et le stockage du mélange.

Viennent ensuite les différentes méthodes de steeping que certains vapoteurs prônent (breathing, machine à steeper, source de chaleur, vibrations etc…) mais je préfère utiliser la méthode naturelle. (en cherchant bien sur le net, vous trouverez moultes informations sur ces différentes méthodes).

– La durée du steep

La base détermine la facilité pour les ingrédients (la nicotine, les arômes) à s’interagir, et le type de base est important dans la durée du steep.

Une base à forte concentration de glycérine végétale met plus de temps à fusionner avec les arômes complexes du fait de la composition chimique qui la compose, et nécessitera en conséquence plus de temps que si elle était dominante en propylène glycol.

Cet étalonnageVG/PG ne modifie en rien la qualité ni la saveur du liquide mais influe cependant sur le temps de steep qui risque de tout modifier s’il n’est pas respecté.

Donc, plus vous utilisez de glycérine végétale, et plus le temps de maturation sera long.

ATTENTION ! Les valeurs ci-dessous ne sont données qu’à titre indicatifs !

Les fabricants sont en effet les mieux placés pour vous indiquer le temps de steeping de leurs concentrés, en fonction de la base utilisée.

Personnellement, pour avoir déjà un bon rendu des saveurs, je procède au steeping avec les délais approximatifs suivants :

  • saveurs fruitées : 5 jours
  • saveurs menthes/mentholées : 7 jours
  • saveurs boissons : 10 jours
  • saveurs gourmandes: 15 jours
  • saveurs custard : 15 jours
  • saveurs classic (tabac) : 20 jours minimum
  • saveurs classic gourmandes : 20 jours

– Le Stockage

Le stockage de votre diy est la seconde règle d’or pour réussir son e-liquide.

La nicotine ayant tendance à s’oxyder (elle fonce à la vue de la lumière), il est important de stocker ses flacons dans un lieu sombre et à température ambiante. Pour mémoire, la nicotine n’aime pas : la lumière, la chaleur, l’air, l’humidité.

Une fois reposé, au bout de quelques jours, pensez à secouer vos préparations de temps en temps pendant quelques secondes, histoire de mélanger de nouveaux arômes, bases et éventuellement la nicotine.

Ce n’est pas impératif, mais c’est un plus.

https://ludivape.com/le-d-i-y/

https://ludivape.com/le-pg-et-le-vg/

Dites-nous si vous avez aimé ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :